skip to Main Content

Diabète et rétinopathie diabétique

Depuis de nombreuses années maintenant, nous savons tous que l’excès de sucre à long terme est mauvais pour notre santé. Des maladies cardio-vasculaires peuvent alors se déclencher, tout comme le diabète de type II. Une des raisons principale de cette augmentation du nombre de diabétique de type II est la hausse galopante de l’obésité. En cause, notre mode de vie moderne, une alimentation trop riche en gras et en sucre et une sédentarité plus grande.
Les différents types de diabète :
Le diabète de type I, dit insulino-dépendant, se développe le plus souvent avant 35 ans, et pour la majorité des patients entre l’âge de 4 et 10 ans. Le corps ne produit pas suffisamment d’insuline.  Ce type de diabète  n’a pas du tout la même origine que le diabète de type II, mais les conséquences sont identiques sur le risque de cécité.
Pour les patients atteints de diabète de type II, ou non insulino-dépendant, le corps produit de l’insuline mais il n’arrive plus à correctement l’utiliser. Le diabète de type II n’était, autrefois, observé que chez les adultes, mais on le trouve désormais aussi chez les enfants.
Parfois, le diabète peut être transitoire pendant le temps d’une grossesse, il est alors appelé diabète gestationnel.
Une des conséquences grave du diabète est l’impact qu’a cet excès de sucre sur les vaisseaux de la rétine:  
L’excès de sucre dans le sang, sur du long terme, fragilise les tous petits et fragiles vaisseaux du corps humains. L’œil en compte de très nombreux. Avec le temps, les vaisseaux sont fragilisés, et ils finissent par ne plus être étanches. Ils peuvent alors se rompre puis éclater ; la perte de vision est alors inévitable. Si de très nombreuses zones de la rétine sont touchées, le patient peut alors devenir aveugle.

Image Fondation Althea

Quels sont les autres risques du diabète ?
Malheureusement, le diabète peut toucher de très nombreuses parties du corps et le risque de mourir prématurément est accentué. Le diabète peut toucher les yeux mais aussi les reins en étant responsables par exemple d’une insuffisance rénale, le cœur, en provoquant des attaques cardiaques, les pieds, en pouvant engendrer des amputations ou le cerveau en pouvant déclencher des AVC (Accident vasculaire cérébral).
Un fléau mondial ?
Dans le monde, la quantité de personne diabétique a explosé : le diabète touche en 2014 une personne sur 11 (en 1980, le diabète concernait 108 millions de personnes dans le monde), soit plus de 422 millions d’adultes (soit 8.5% de la population)  et il serait responsable directement de la mort de 1,5 million de personnes. La moitié des patients atteints par le diabète ne sont pas ou mal diagnostiqués.
Que faire pour éviter cela ?
La réduction de ces complications passe donc par des consultations auprès de votre médecin régulières. Votre médecin pourra vous prescrire des prises de sang pour contrôler la glycémie. De façon très simple, une bonne hygiène de vie est le meilleur moyen de lutter contre le diabète ; éviter le surpoids, l’hypertension artérielle et le cholestérol, arrêter de fumer dans la mesure du possible et faire du sport !

Back To Top leo. sed felis dapibus venenatis id elit. consectetur eget fringilla vulputate, pulvinar